Du coucher au lever du soleil : tous les secrets de la Chronocosmétique

La chronocosmétique repose sur la chronobiologie, une branche de la biologie qui étudie les rythmes biologiques de notre organisme et l’adaptation aux rythmes solaires et lunaires relatifs. L’alternance de ces cycles peut avoir lieu ou être étudiée au sein d’une journée (rythmes circadiens), d’une semaine, d’un mois, d’un cycle lunaire, d’une année, etc.

Les rythmes circadiens (du latin circa diem : « autour du jour ») sont des « horloges internes » qui fonctionnent 24 heures sur 24 et qui surveillent, entre autres, l’alternance du sommeil et de l’éveil, l’appétit, le métabolisme, le rythme cardiaque, l’activité hormonale, la tension artérielle et la température corporelle.

L’importance des cycles circadiens est telle qu’en 2017, le prix Nobel de médecine et de physiologie a été décerné à Jeffrey C. Hall, Michael Rosbash et Michael W. Young pour la découverte des mécanismes moléculaires qui contrôlent les rythmes circadiens. L’une des découvertes des scientifiques est celle d’un gène spécifique, appelé Period, dont dépend la synthèse d’une protéine (appelée Per) qui s’accumule dans les cellules pendant la nuit et se disperse pendant le jour. Les niveaux de cette protéine sont régulés sur un cycle de 24 heures, grâce à l’action combinée de deux autres gènes, Timeless et Doubletime, qui assurent que notre horloge biologique est toujours précise et ponctuelle.

La peau ne dort donc jamais : la nuit, elle a besoin de produits régénérants, antioxydants et revitalisants ; le jour – en plus de l’hydratation – elle a besoin de protection contre les agents atmosphériques, la pollution, le rayonnement solaire et le stress. Un mécanisme similaire concerne les cheveux, dont la croissance est influencée par la mélatonine. C’est pourquoi le concept de « sommeil de beauté » dont parlaient nos grands-mères a une base scientifique solide.

Des heures de sommeil insuffisantes, des rythmes de vie trépidants, des horaires de travail de nuit, des week-ends stressants agissent comme une sorte de mini-délai de réaction constant, altérant nos cycles biologiques naturels et affectant négativement l’apparence de la peau et des cheveux qui seront plus opaques.

Grâce à des cellules spéciales, situées près de la surface interne de la rétine, la lumière du jour est détectée et transmise à une zone particulière de l’hypothalamus où réside l’horloge circadienne. L’obscurité et la lumière régulent la libération d’hormones qui prédisposent à la relaxation ou à l’activité, par des mécanismes très complexes.

Par exemple, la libération de cortisol, une hormone qui induit un état d’alerte dans l’organisme, atteint son maximum entre 6 et 12 heures du matin : elle nous rend prêts et réactifs pour faire face aux défis de la journée. Entre 20 heures et minuit, la libération de cortisol diminue et la libération de mélatonine commence, ce qui nous prédispose à dormir la nuit.

Ces exemples simples nous font comprendre que les phases du jour et les jours de la semaine ont une signification et un effet spécifiques sur notre organisme. La science nous apprend à soutenir ce processus naturel qui, s’il est correctement suivi, promet d’endiguer ou de ralentir le vieillissement de la peau et des cheveux.

Après des années de recherche et d’expérimentation, nos laboratoires de recherche et d’innovation ont réussi à démontrer l’efficacité d’un complexe biomoléculaire CHRONOTAUPLEX® capable d’agir par le biais de certains protocoles d’application en synergie avec les principes actifs synthétiques contenus dans la formule. Les chronocosmétiques ainsi conçus – s’ils sont appliqués à des moments précis de la journée et en alternance à des jours précis de la semaine – sont capables d’agir en prévenant le vieillissement de la peau et des cheveux, en facilitant la réduction des graisses accumulées dans certaines zones, en régulant la production de sébum, etc.

Mener une vie trépidante altère négativement les rythmes biologiques qui régulent les principales fonctions du corps. Il est donc essentiel de mener une vie saine, mais les produits cosmétiques peuvent également être d’une grande utilité. Mon conseil est donc de toujours prendre soin de nous-mêmes à travers les solutions que la science nous offre aujourd’hui, en respectant cette horloge invisible que la nature nous a généreusement donnée pour nous maintenir en vie et en vie.

Rester informé des prochains articles et initiatives

    Politique de confidentialité
    En envoyant cette demande, je déclare avoir lu la politique de confidentialité de ce site et j'accepte le traitement de mes données personnelles pour la gestion de cette demande.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.